BIENVENUE

Index dynamique

vendredi 6 juillet 2018

Ballade dans le quartier de Chinatown, Little Italy

Dernière modification :
Le pont de Brooklyn




Chinatown est un quartier asiatique situé dans le sud de l'arrondissement de Manhattan, à New York. À l'exemple d'autres Chinatowns (quartiers chinois), celui de New York constitue une enclave ethnique peuplée majoritairement de Sino-Américains. Depuis quelques années, la communauté chinoise du quartier de Flushing, dans l'arrondissement de Queens, moins connue, est devenue plus nombreuse. Situé entre Lafayette, Worth, Grand st et East Broadway

Chinatown fut sévèrement impactée par les attentats du 11 septembre 2001. Étant proche de Ground zero, le tourisme et le commerce mirent du temps à redémarrer, notamment à cause de la fermeture par la police de Park Row, une des deux artères importantes reliant le Financial Center (centre des affaires) avec Chinatown.





Little Italy

Le dépaysement est total dans ce quartier ethnique où des générations d'immigrants ont importé leur culture et leurs rites religieux. Il ne subsiste de Little Italy que quelques trattorias sur Mulberry St, mais les Italiens tiennent  ce territoire conquis par leurs ancêtres.

Seule une rue de Chinatown porte un nom chinois

Les autres (Mott, Bayard, Baxter, etc) évoquent des immigrants d'origine européenne installés ici dès le XVIIe siècle. Les premiers immigrants chinois étaient des marins et des marchands arrivés au début du XIXe siècle.

Une immigration chinoise

Après la Ruée vers l'or de Californie (1848-1856) et la construction de la ligne de chemin de fer transcontinentale (1863-1869) où ils étaient employés comme porteurs, les Chinois s'installèrent en masse dans les villes. A New York, le nombre d'arrivants explose dès 1869. L'immigration chinoise fut officiellement interdite entre 1882 et 1943, mais elle reprit de plus belle après la guerre.


La ville chinoise s'est développée avec la fin des quotas d'immigration de 1965

Le quartier connaît une intense activité économique avec ses centaines d'ateliers de confection, ses étals de légumes et de poisson frais et ses restaurants parmi les moins chers de la ville. Il ne cesse de s'étendre, au grand dam de sa voisine Little Italy, sur laquelle il empiète.


Chinatown 

C'est aujourd'hui l'une des plus grandes villes chinoises hors d'Asie, avec 150.000 habitants (301 000 à NYC). Les Cantonais constituent le groupe le plus important, suivis par les communautés originaires du Guangdong et du Fujian.



0

mercredi 27 juin 2018

vidéo voyages

Dernière modification :

musique et voyages

Un agréable moment à partager,


0

mardi 17 avril 2018

New York, vues du Grand Canyon

Dernière modification :

New York, ville mythique nourrie d'influences planétaires. Dès l'arrivée, la skyline fascine. Vertigineuse, trépidante, immense, cosmopolite, New York a de quoi faire rêver ! Voici quelques modestes vues de cette ville et d'une virée dans le Grand Canyon.


Visitons la grosse pomme


Le climat, de mai, juin à octobre sont les mois les plus agréables. Les étés sont très chauds et humides, les hivers quasi polaires. Il y fait un "froid de gueux".


Votre vol durera entre 6 et 7 h depuis Paris. Pour le décalage horaire : ce sera 6 h avec la France, en toute saison. Devise : dollar américain


Pour le budget, il ne faut pas le minimiser. A New York, le coût de la vie est élevé. Les prix sont affichés hors taxe (8,875 %).


Côté shopping vous pourrez réaliser de bonnes affaires si vous cherchez. Si vous êtes à l'affût des dernières tendances, vous pourrez vous plonger dans le cœur de Brooklyn, ou dans les boutiques de Soho sans oublier la vie nocturne du Meatpacking District.


Si vous aimez la nature, vous irez très certainement à Central Park, vous pouvez parcourir la High Line en apesanteur ou explorer le jardin botanique du Bronx.















Quant aux sorties, vous avez le choix entre la comédie musicale, la pièce de théâtre, le ballet, l'opéra ou le concert en plein air dans Central Park ou bien encore la musique live dans un club de jazz.



Enfin n'oublions pas les plages du sud de Brooklyn ! Il y a la mer à New York...








0

lundi 16 avril 2018

Manhattan et Brooklyn

Dernière modification :

Voyages





Harlem et Upper Manhattan


Né de la spéculation immobilière à la fin du XIXè s., cet ancien faubourg résidentiel de la bourgeoisie blanche a longtemps été synonyme d'exclusion raciale.

C'est à l'Apollo Theater de Harlem que l'aventure du jazz a commencé dans les années 1920. La gentrification de Harlem est en cours.

Des hôtels design et des restaurants branchés ont surgi dans le quartier ces dernières années.




Brooklyn




Traverser l'East River pour découvrir l'autre New York. Brooklyn est le borough le plus intéressant après Manhattan.

Il faut absolument explorer Brooklyn Heights avec ses maisons de ville au charme british ; Park Slope, pour son musée et ses parcs paysagés ; DUMBO, un quartier d'entrepôts réhabilités sur les quais de l'East River; et le quartier juif de Williamsburg, devenu très à la mode.

Dès les années 1860, les hauteurs de Brooklyn Heights, Park Slope, Carroll Gardens) se couvrent d'élégantes maisons bourgeoises en grès brun (brownstone). Un siècle plus tard, nombre d'artistes quittent Soho pour investir les entrepôts désaffectés de Williamsburg, Greenpoint et Sunset Park. Aujourd'hui, une nouvelle génération de trentenaires aisés loge dans d'anciennes manufactures et ont su valoriser ce quartier.



0

mercredi 1 novembre 2017

Le pays d'Hauterives

Dernière modification :





Pierres d'Hauterives







La commune d'Hauterives est localisée entre deux collines qui forment la vallée de la Galaure. Elle est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le village d'Hauterives se trouve plus exactement dans la Drôme des Collines, la partie nord du département.

Le village est particulièrement connu pour le Palais idéal du Facteur Cheval.

Elle est distante d'environ 50 km de Valence, 80 km de Lyon, 70 km de Grenoble et 26 km de Romans-sur-Isère.

La commune d'Hauterives possède une altitude moyenne de 300 mètres environ. 


La population d'Hauterives était de 1 532 habitants en 2006 et de 1 558 en 2007. La superficie de la commune est de 30.51 km ².


Voir la Carte d'Hauterives    










0

jeudi 26 octobre 2017

Voyage en Egypte - Karnak

Dernière modification :

Karnak


KarnakGrand temple de Karnak à 6 heures du matin, l'un des quatre grands prêtres du dieu Amon se purifie dans la maison du matin. Accompagné de quelques initiés il prend l'encensoir, s'avance lentement vers le sanctuaire situé tout au fond du temple en traversant la grande cour et l'immense salle aux 134 colonnes de 23 mètres de haut pour arriver devant les portes du sanctuaire qui contient la statue en bois doré du dieu Amon.

Tout au long de son parcours il fait des purifications avec les parfums d'essences de pin et de cèdre. Au nom du Pharaon, il brise le sceau d'argile du sanctuaire, tire le verrou et ouvre les deux battants, faisant apparaître Amon lui-même. Il se prosterne, répand ses essences sur la statue et prononce des incantations. Il donne ensuite vie au Dieu en lui présentant l'œil d'Horus, frère d'Osiris, symbolisant la connaissance et une statuette de la fille de Ré, la déesse Vérité. Le dieu Amon est ensuite tiré dans la cour du sanctuaire pour y subir la divine toilette.

On le déshabille, on le lave, on l'encense, on le rhabille, on le parfume et on le replace dans le sanctuaire avec un repas complet. Chaque matin la même cérémonie se reproduit. Le grand prêtre referme le sanctuaire, pousse le verrou et scelle à nouveau les portes. Il se retire à reculons en effaçant symboliquement la trace de ses propres pas.

J'étais à Louxor, près de Karnak, et je me suis arrêtée dans cette ville d'environ 30 000 habitants, construite sur les ruines de l'ancienne Thèbes qui fut l'une des cités les plus importantes d’Égypte. A peine éloignée de notre hôtel, j'ai été sidérée par le spectacle sui s'offrait à moi. Vous voyez Louxor et Louxor vous monte à la tête. C'est un vertige. Des felouques voguent sur les champs verdoyants, de trèfles, des calèches sillonnent des déserts roses, il y a des temples au fond du Nil et leurs colonnes s'élèvent à fleur d'eau, les fellahs ont de l'or dans les cheveux, ce sont les fagots de canne à sucre qu'ils transportent sur leur tête. On parle arabe, anglais, allemand, russe ou français.

Des mains : "backchich, backchich", des visages : "un guide ? bagages ? hôtels ? souvenirs ?" vous accrochent, vous harcèlent. Ici, nous sommes tous des princes. L'art, l'architecture, la pierre y sont à leur paroxysme. Ice, pendant plus de 500 ans (de 1580 à 1085 avant J.-C.), les Pharaons se sont succédé, dans une délirante surenchère, à la construction d'édifices grandioses. Durant cette époque, nous conte Homère, la "Thèbes aux cent portes" comptait un million d'habitants. C'est le royaume de la folie des grandeurs et celle-ci vous transporte d'une manière prodigieuse.



Enfin, une rencontre impossible à ignorer, celle de l'histoire copte avec l'Histoire sainte.


Au musée Copte du Vieux Caire, au monastère d'Assiout, dans de nombreuses églises, une volumineuse iconographie retrace la vie de Jésus. Car c'est sur la terre des Pharaons qu'eut lieu cet évènement que n'ignore aucun chrétien : la fuite en Égypte de Joseph et de Marie sauvant Jésus des soldats du cruel Hérode. Combien de temps dura le séjour de la Sainte Famille en Égypte ? Entre un an et sept ans selon les sources. Les traces miraculeuses de son voyage à travers l'Egypte montrent cependant que Jésus voyagea au moins durant 3 années sur les rives du Nil.

Entrée en Egypte par la route qui traverse le Sinaï, la Sainte Famille marque de nombreuses étapes autour du Delta, puis remonte le Nil en bateau jusqu'en Haute Égypte sur les lieux de l'actuel Assouan, où fut fondé le fameux monastère d'Al Muharraq dédié à la Sainte Vierge. C'est à ce point du voyage qu'un ange apparaît en rêve à Joseph lui annonçant la mort d'Hérode et que par conséquent son retour en Palestine ne présente plus aucun danger.

Les textes et les icônes coptes font de ce voyage une sorte d'épopée pleine d'évènements merveilleux. Pour n'en citer que trois, le premier s'intitule "l'Arbre de Marie". Cet arbre était dans la localité de Balbeis et offrait son ombre généreuse aux voyageurs fatigués. La Sainte Famille vint un jour s'y reposer. Ce qui pour un arbre est un insigne honneur. L'histoire en serait restée là si, des siècles et des siècles plus tard, les soldats de Napoléon, passant par là, n'eurent l'idée d'abattre l'arbre. Au premier coup de hache, l'écorce saigna comme blessure humaine. Ce qui refroidit instantanément l'ardeur des vandales.

Le deuxième : "le Balsame sacré". Non loin du Nil, sur la rive est, un village appelé aujourd'hui Matarieh. En cet endroit naquit un ruisseau pour accueillir la Sainte Famille. Jésus y étanche sa soif, Marie y lave les vêtements. Là où elle jette l'eau de sa "lessive", sur le sol aride pousse aussitôt cette plante odoriférante, le balsame qui sera depuis lors l'un des ingrédients sacrés de l'huile servant aux différentes onctions rituelles dont celle du baptême.

Enfin, "l'Empreinte sur la montagne". Cet épisode se situe alors que la Saint Famille remonte le Nil. Le bateau croise alors à hauteur du Gehel El taïr quand un pan de la montagne se détache et menace d'écraser les navigateurs. A ce moment Jésus intervient et de sa main repousse l'énorme rocher où il laisse l'empreinte de sa paume.

DIAPORAMA

Luxor et Le Caire, début 2009






Avec une croix ou avec un croissant, Égypte est terre des miracles


Les "felouques" sont de fameux bateaux. Transporteurs toutes catégories : passagers, marchandises, animaux. Pour peu qu'il y ait de l'eau, ils passent grâce à leur fond plat, comme ici sur un canal d'irrigation qui fait office de "départementale".



Le 5 février 2004, selon Alain Rey, d'après un sondage, il s'est avéré qu'on avait trop parlé de voile. Nous n'en sommes pas si sûrs. Il arrive que les mots cachent les choses, au lieu de les révéler. A contrario, le voile, qui est fait pour cacher, révèle. Des voiles, il y en existe beaucoup et sous tant de formes : en quelques années, selon l'actualité, on a parlé en français de tchador et de tchadri, mots persans, de hijab, mot arabe, de burqa. Sans oublier le mot français : foulard.


C'est le velum latin qui a produit le mot français voile. Car velum c'était surtout une tenture, un tissu servant de rideau. Le voile, comme la voile des vieux gréements et de la plaisance, descendent, par le latin, d'une racine indo-européenne très ancienne, weg, "tisser".

Les religions ont des pouvoirs : dès qu'on parle de voile, en français, c'était au XIIe siècle, on désigne celui des religieuses. Cacher les cheveux, cacher en partie le visage, cacher non seulement la peau mais les formes du corps, c'est l'une des fonctions du voile. Comme l'idéologie des civilisations traditionnelles, reflétant les intérêts masculins, est toujours très active, le voile de tête et de corps a toujours concerné les femmes. Si le voile est visible, il est fait pour rendre invisible une partie de l'espèce humaine, avec tous les effets que cette inégalité produit.

Cacher, couvrir, dissimuler, masquer le réel, c'est très poétique au figuré, ça l'est moins quand on efface la chevelure, l'expression du visage qu'arbore sans complexe la gent masculine. Il y a bien des voiles pour hommes, mais justement le litham des Touaregs ne pose pas de problème à la laïcité.

Ce principe républicain ne cherche pas à voiler ni à chasser les convictions religieuses, mais à établir une neutralité et un respect réciproques. La querelle du visible, de l'extensible et de l'ostentatoire n'est pas une querelle religieuse. Faire voir, montrer ou étaler les signes d'une appartenance communautaire, voire politique, c'est vraiment autre chose que de forcer les femmes à se cacher. Cela dit, si elles tiennent à rester voilées Alain Rey pense que le seul remède est la pédagogie et, justement l'école. Faire passer le voile féminin pour l'affirmation de la fierté d'être musulmane, et non pour un signe antirépublicain et antiféministe, est une manœuvre politique dans le style du professeur Tarik Ramadan.

Le voile cache, c'est son but premier et pas que des cheveux; il cache les droits de la femme qui font partie des droits de l'homme et qui les garantissent. "Le goût des mots".







0

mardi 20 juin 2017

Ne pas les abandonner lorsque l'été est là

Dernière modification :




Un groupe tout à l'heure était là...


Un groupe tout à l'heure était là sur la grève,

Regardant quelque chose à terre. - Un chien qui crève :

M'ont crié les enfants ; voilà tout ce que c'est. -

Et j'ai vu sous leurs pieds un vieux chien qui gisait.

L'océan lui jetait l'écume de ses larmes.

- Voilà trois jours qu'il est ainsi, disaient les femmes.

On a beau lui parler, il n'ouvre pas les yeux.

- Son maître est un marin absent, disait un vieux.-

Un pilote, passant la tête à sa fenêtre,

A repris : - Ce chien meurt de ne plus voir son maître,

Justement le bateau vient d'entrer dans le port ;

Le maître va venir, mais le chien sera mort. -

Je me suis arrêté près de la triste bête,

Qui, sourde, ne bougeant ni le corps ni la tête,

Les yeux fermés, semblait morte sur le pavé.

Comme le soir tombait, le maître est arrivé,

Vieux lui-même, et, hâtant son pas que l'âge casse,

A murmuré le nom de son chien à voix basse.

Alors, rouvrant ses yeux pleins d'ombre, exténué,

Ce chien a regardé son maître, a remué

Une dernière fois sa pauvre vieille queue,

Puis est mort. - C'était l'heure où, sous la voûte bleue,

Comme un flambeau qui sort d'un gouffre, Vénus luit ;

Et j'ai dit : - D'où vient l'astre ? où va le chien ? O nuit !


Victo HUGO,
Les Quatre vents de l'esprit

0

dimanche 26 février 2017

En vacances au pays Catalan

Dernière modification :
La place du marché de Perpignan




Dès lors que l'on quitte Perpignan pour se rendre en voiture à quelques kilomètres, soit vers les plages de sable fin de Canet, de Sainte-Marie, du Barcarès, d'Argelès, soit vers les coteaux des Aspres (contreforts du massif du Canigou), nous avons été étonnés par la diversité du paysage.

A plus forte raison si, comme nous, on décide de pousser sa randonnée pour aller admirer la Côte Vermeille, Collioure, Port-Vendres, Banyuls et Cerbère, ou bien que, remontant le cours de la Têt, on visite le Conflent et ses admirables abbayes de Saint-Michel-de-Cuxa, de Saint-Martin-du-Canigou.

Oui, on ne peut dire que l'on trouve en Pays catalan d'aussi belles ruines qu'en Provence, d'aussi doux paysages, malgré le froid, qu'en Ile-de-France, d'aussi hautes montagnes que dans les Alpes, ni d'aussi romantiques sites que dans les Pyrénées centrales, ni d'aussi luxueuses stations estivales que sur la Côte d'Azur, sur la Manche, ou l'Océan. Bien sûr que non !

Toutefois, dans un périmètre aussi restreint, quelle est la région de France qui pourrait offrir à un voyageur aux yeux avides une telle mosaïque de sensations, de vues aussi diverses ? Partir à sept heures du matin en fin d'hiver, de l'étang de Saint-Nazaire alors que les pêcheurs, comme en été, sont sur le pas de leur baraque de roseaux mais ne ravaudent pas encore leurs filets en raison de leurs mains gelées, tandis que les vols de canards sont absents et attendent le printemps pour se poser à côté des flamants roses - et se trouver une heure et demis plus tard dans la forêt glaciale de Font-Romeu où la première neige vient de tomber, est une promenade facile, émouvante, dont seule leur région peut s'enorgueillir.

Je vous conseille le voyage, une vraie diversité de paysages à la vérité considérable mais qui doit entraîner fatalement des modes de vie très différents chez les habitants.
0

dimanche 1 janvier 2017

Bonne Année 2017

Dernière modification :

A tous mes Internautes
Meilleurs voeux de bonheur à vous-mêmes 
ainsi qu'à vos proches

Bonne Année d'ErhabenMays

0

samedi 12 mars 2016

Le Brésil

Dernière modification :
Cet immense territoire est très irrégulièrement peuplé : sur une étendue correspondant à dix fois la surface de la France (les 2/3  du territoire), on ne rencontre que toute petite partie de la population. (7 % environ); la majorité de la population se concentre à l'est du pays, le long du littoral et surtout en deux zones : le Nord-Est et le Sud-Est depuis l'Etat d'Espirito Sano jusqu'à Porto Alegre avec un enfoncement dans les Minas et dans l'Etat de Säo Paulo.




RIO DE JANEIRO


La structure physique du Brésil ne présente pas d'accidents majeurs ; le point le plus haut est situé à l'extrême nord (Pico da Neblina, 3 014 mètres) ; 40 % du territoire est situé à une altitude inférieure à 200 mètres.

La grande gouttière amazonienne est encadrée au nord par le bouclier guyanais et au sud par l'immense bouclier brésilien. Elle est traînée par le fleuve Amazone (3 100 km, au Brésil) et ses affluents; à l'est s'étend la gouttière du fleuve Paraguay, grande plaine d'accumulation où les rivières divaguent; elle est plissée dans l'ouest et forme des pièges structuraux où gisent des hydrocarbures.


Le bouclier brésilien a des aspects variés malgré son allure de plateau ; il s'abaisse du sud au nord-nord-est. Au Nord-Est, un bombement d'orientation nord-sud (hautes terres de la Borborema) retombe en pente douce vers l'Océan et constitue une zone de pénétration aisée vers l'intérieur du pays.

Compte  tenu de l'extension territoriale du pays et de l'absence de grands reliefs, le climat du Brésil offre une certaine homogénéité. En hiver (juillet), l'ensemble du Brésil est occupé par les masses d'air tropical, l'air équatorial stationnant sur l'Amazonie, tandis qu'au sud pointe le front polaire austral.

En été (janvier), on assiste à un décalage général des masses d'air vers le sud et le pays est entièrement couvert par les masses d'air équatoriales et tropicales aussi bien boréales qu'australes. Sur  le littoral oriental, les alizés soufflent en permanence.

La région amazonienne est constamment chaude et humide avec des amplitudes annuelles faibles et des précipitations réparties largement sur l'année. L'intérieur de la région connaît, seul, un vrai climat équatorial sans variation annuelle notable. L'Est, en revanche, reçoit moins de pluies en été, ce qui est exceptionnel dans la zone équatoriale.

Voici un diaporama avec des photos  récentes de Rio de Janeiro.





LES DIVISIONS PAR RÉGIONS


Le Brésil est une Fédération composée de 22 États dotés respectivement d'une Assemblée et d'un gouverneur, de 4 territoires et d'un district fédéral (Brasilia) Les états sont de taille très variable, les plus vastes étant ceux de l'intérieur. En fait leur répartition ne traduit guère l'aménagement régional effectif du pays. Celui-ci met en opposition les zones immenses et vierges de l'intérieur et du nord avec les régions côtières. Globalement, le découpage économique officiel reprend cette opposition en distinguant le Nord, le Centre-Ouest, le Nordeste, le Sud-Est et le Sud.



Le Sudeste

Le Sudeste est composé des États de Säo Paulo, le Guanabara (Rio de Janeiro), l'état de Rio de Janeiro, Espirito Santo et les Minas Gerais. Les 3/4 de la production industrielle en proviennent, les grandes villes concentrent les organes de direction économique nationale.

Des villes industrialisées jalonnent l'axe ferroviaire Rio-Belo Horizonte. Rio de Janeiro était jusqu'à présent le centre financier et commercial du Brésil; cette fonction est aujourd'hui complétés par l'industrie (pétrole, chimie, constructions mécaniques, textiles, confection) ; le complexe de Volta Redonda a provoqué un essor industriel de l'arrière-pays. Le port reste très important (exportation de café).

Le site militaire de la baie de Guanabara et des pics et collines entrave les relations urbaines ; les favelas, habitation spontanées, escaladent les reliefs tandis que la ville déborde les hauteurs et s'étend vers le nord-ouest. Rio bénéficie de la convergence des axes de communication; une route directe a été ouverte vers Bahia pou permettre le développement de ce littoral délaissé par le chemin de fer.




Malgré les conquêtes actuelles vers l'Amazonie, les flux migratoires contemporains expriment l'inégal  développement régional, mais également les déséquilibres du dynamisme économique qui touche l'industrie, et par suite, les villes. Le Nordeste se "décharge" vers les villes du Sudeste; l'axe Rio-Sâo Paulo concentre en effet 2/3 du revenu national; l'exode rural, deuxième aspect, vient grossir le sous-prolétariat urbain; cette masse de chômeurs gonfle le secteur tertiaire tout en maintenant les salaires industriels à des niveaux très faibles; la croissance de l'emploi industriel est plus faible que la croissance des villes; les classes moyennes urbanisées voient leurs revenus s'élever et assurent des débouchés à la production.

Ces contradictions socio-économiques issues d'un système colonial et d'une modernisation récente semblent s'écouter alors que l'essor brésilien fait l'admiration du monde entier.





0

samedi 13 février 2016

Dressage des chevaux

Dernière modification :
0

jeudi 31 décembre 2015

Meilleurs voeux 2016

Dernière modification :

ErhabenMaya remercie ses fidèles lecteurs,

et notre planète Terre 

pour ses enseignements


0

vendredi 27 novembre 2015

Théories

Dernière modification :

Nous vaincrons les hordes -



Victor Hugo


O libre France enfin surgie !
O robe blanche après l'orgie !
O triomphe après les douleurs !
Le travail bruit dans les forges,
Le ciel rit, et les rouges-gorges
Chantent dans l'aubépine en fleurs !

La rouille mord les hallebardes.
De vos canons, de vos bombardes
Il ne reste pas un morceau
Qui soit assez grand, capitaines,
Pour qu'on puisse prendre aux fontaines
De quoi faire boire un oiseau.

Au fond des cieux un point scintille.
Regardez, il grandit, il brille,
Il approche, énorme et vermeil.
O République universelle,
Tu n'es encore que l'étincelle,
Demain tu seras le soleil !...

Victor Hugo

De notre intellect


Voir en plein écran


0

lundi 16 novembre 2015

Paris

Dernière modification :

Hommage aux victimes des odieux attentats qui se sont déroulés à Paris. Ces évènements dramatiques sont au cœur de toutes les pensées.

 
Tour Eiffel


Le centre de Paris était une véritable zone de guerre, vendredi soir, comme peuvent en témoigner ceux qui vivent dans le X et XI ème arrondissement. 

La barbarie de fanatique ne doit pas nous diviser or  la mobilisation internationale d'hommages est un vrai exemple de rassemblement, donc ces témoignages de sympathie nous ont touchés sans nous diviser.

Un grand soutien aux familles affectées par la tragédie.
 
 Hommage, attentats du vendredi 13 novembre
PRAY FOR PARIS
 
0

lundi 15 juin 2015

GPA. Dons et dignité

Dernière modification :

Qui c'est les plus forts. Film sorti sur écran le 3 juin 2015




 L'adaptation de la pièce de théâtre "Sunderland" écrite par Clément Koch co-signateur du  scénario du film amène différents états d'âme. Cette production dont la réalisatrice et co-scénariste qui n'est autre que l'actrice connue Charlotte de Turckheim relève à elle seule de la discipline bioéthique. Elle soulève  à la fois des questions d'ordre moral dans le développement de la biologie et de la médecine mais pointe aussi l'accent sur de graves problèmes de société, sans aucun doute. L'originalité est que tout ceci se passe allègrement dans un contexte joyeux et frivole d'amis de rencontres, de manifestations sportives dont le dénominateur commun est famille  je vous aime. Si l'illusion de liberté est bien présente lors de ces rapprochements, on y voit malgré tout qu'il est nécessaire de beaucoup d'armes pour oublier la pesanteur de l'accomplissement de la vie.



"Qui c'est les plus forts ?" de Charlotte de Turckheim, est donc une comédie dynamique sortie récemment sur les écrans qui manie caractères et mœurs, ces manifestations du caractère dans des milieux désunis. La connaissance certaine des centres d'adaptations de jeunes aux habitudes de rébellion et de violence, sonne juste. Mais, comme c'est dans l'intellect que le caractère trouve toutes ses explications, le positif du film est une espérance. Là où le bateau semble couler, en cas de changements de conduite, d'erreurs et de vérités,  tout peut arriver à qui redresse la barre, à partir du moment où  les erreurs sont connues. Raison d'être des centres de prévention.

Tourments. Le film va plus loin. Jusqu'au débat sur la GPA (gestation pour autrui).  Samantha qui a été licenciée,  est en proie à d'importants problèmes financiers mais aussi familiaux. Elle signe donc un contrat avec un couple d'hommes, avocats d'affaire très riches, prêts à tout pour le berceau de Moïse. Bien sûr, Yokébed va s'engager à détruire de sa mémoire ce bébé... pourtant issu de ses propres ovocytes. Que penser de la transaction d'un enfant contre une somme d'argent conséquente,  liberté de décision ? regrets ? Au final, un choix lourd pour la mère.  Qu'en conclure alors ? Porter, durant neuf mois, un enfant qui ne sera pas le sien.  : - Que cette faculté de liberté est au nombre des causes qui ajoutent à la vie de l'individu tant de tourments que votre animal de compagnie, lorsqu'il vous regarde, ignore...

"Sur l'écran de mes nuits noires". Malgré le ton léger de l'histoire, il interpelle, inquiète, dérange sans doute. Charlotte de Turckheim est la fille du baron Arnaud de Turckheim et de Françoise Husson, membres de la famille noble protestante de Turckheim, dans le Haut-Rhin. Cette réalisation est une certaine complaisance de Charlotte. Comment mieux expliquer, malgré leur intérêt sociétal, qu'issue d'une grande famille, on nous parle avec froideur de sujets brûlants ; encore faudrait-il les avoir côtoyés afin de les rendre... n'y aurait-il pas un peu de prosélytisme à entrer dans les milieux qu'on n'a jamais connus ? Il y a aussi la vérité des mères porteuses.  Mais le bonheur de réaliser un film a beau faire, quel que soit l'homme, la femme, quel que soit son bien, la souffrance est l'essence de la vie, nul n'y échappe. Non plus aux critiques. Une belle dose de condescendance ici. Alors même qu'on sembler adhérer ou les défendre, brimer ces jeunes dans des foyers de redressement pour mieux les aider, pourquoi étaler leur misère et la porter sur écran...

 

Gestation pour autrui


LES MERES PORTEUSES


Mères porteuses ou de substitution ; prêts d'utérus, ventres à louer... les expressions ne manquent pas, autant de termes et de pratiques qui, pour avoir la faveur des médias, n'en restent pas moins décriés par la société française dans son ensemble et ont déjà suscité quelques problèmes dramatiques de reconnaissance parentale ou de filiation.


LA TECHNIQUE


La "solution encadrée" proprement dite consiste à satisfaire le désir d'enfant d'une femme dont une malformation ou l'absence d'utérus ne permet pas une grossesse, en recourant à une "mère porteuse". Mais aussi aux couples homosexuels qui veulent prolonger leur amour et transmettre les valeurs auxquelles ils croient.

Pourquoi se rendre aux Etats-Unis ?  Ces pratiques ont donné lieu à un vrai marché : des catalogues de mères porteuses sont remis aux couples intéressés par des "agences", des avocats ou des médecins. Dans l'hexagone, tout acte ayant trait à la GPA est illégal. La Russie et l'Inde le proposent mais les États-Unis semblent être le pays où l'éthique est la plus respectée. Un coté charity... qui n'existe pas en France.

Suivra la fécondation in vitro dans une clinique à rechercher puis l'insémination artificielle. Commence alors un nouveau combat, la transcription des papiers d'état-civil en droit français pour que l'enfant ait une existence légale en France.


 F.I.V.


La fécondation in vitro, qui a donné naissance à ceux que l'on appelle "les bébés-éprouvettes", consiste à permettre la rencontre entre l'ovule et les spermatozoïdes hors du corps de la femme. Entre un et trois jours après la fécondation, on replace l'embryon dans l'utérus afin qu'il puisse s'y développer. Cette méthode devait à l'origine remédier aux stérilités féminines d'origine tubaire. Or, depuis ses premières applications, elle a été étendue à la résolution d'autres troubles, plus somatiques de la fécondation.

La première F.I.V. a été réalisée sur une lapine en 1961 par le biologiste Charles Thibault. En 1965, le Dr Edwards, de Cambridge, entreprend les premières recherches de fécondation humaine in vitro : il parvient à faire naître en 1978 le premier "bébé-éprouvette", la petite Anglaise Louise Brown. En France, ce sont le Pr René Frydman et le biologiste Jacques Testart qui assurant la naissance d'Amandine, à l'hôpital Antoine -Béclère de Clamart, en février 1982.

La technique est l'organisation de la rencontre en éprouvette des gamètes féminins (les ovocytes) et masculins (les spermatozoïdes) suppose une préparation de ces cellules reproductrices.

Côté féminin, il n'y a qu'un seul follicule qui devienne fécondant à chaque cycle parmi les milliers que contient l'ovaire; Il faut donc stimuler l'ovulation de la femme par injection d'hormone puis, trente-quatre ou trente-six heures après, recueillir les ovules mûrs par coelioscopie, sous échographie (la coelioscopie est l'examen visuel direct de la cavité abdominale). En moyenne, trois ou quatre ovocytes sont recueillis par cycle. Mis en culture dans un incubateur pendant deux jours, l'ovocyte va continuer sa maturation.

Du côté masculin, on recueille le sperme par éjaculation. Le sperme subit lui aussi un traitement sélectif : ainsi, ce ne sont que 20000 spermatozoïdes qui sont utilisés pour féconder un ovule, alors que l'éjaculat en contient près de 200 millions.

 

L'INSEMINATION ARTIFICIELLE


La rencontre des gamètes se fait donc en éprouvette ; l'ovule est inséminé et l'oeuf est placé dans un milieu neuf à 37°C. La première division de l'embryon, en deux cellules, intervient 25 à 35 heures après la fécondation. Tout embryon divisé peut être à l'origine d'une grossesse ; les oeufs non divisés sont retirés de l'incubateur. Si plusieurs embryons sont obtenus, on en introduit de un à trois, par cathéter, dans l'utérus de la femme. Quand l'oeuf s'est implanté, c'est la sécrétion d'hormone HCG par l'embryon qui est signe de grossesse. Celle-ci est cependant loin d'être automatique ; les taux de succès de la FIVETE sont d'environ 10% par tentative, bien que certaines femmes et certains médecins réitèrent les tentatives cinq ou six fois durant plusieurs années.


***

Certains trouveront discutable ou immoral l'approche de la GPA et ils auront raison bien que les manifestations pour légaliser la GPA l'aient été dans le but de  reconnaître un droit à l'enfant. Au-delà de la morale, les sommes importantes déboursées pour "acheter un enfant"sont conséquentes. Oui, la GPA est "une démarche censitaire" qui coûte cher. " Et, pour en revenir au film, Madame lambda ne pensera qu'à du voyeurisme en contemplant ces jeunes de milieux défavorisés sur son film du dimanche, soyez-en certains. Deux heures de débats de société différents, même s'ils sont allégés par du téléphone rose, c'est trop. Trop de débats tuent les débats. Chacun son métier.



 Sources : Patrick Milleron - Minou Azoulai - Internet
0

mercredi 3 juin 2015

Le seppuku

Dernière modification :

Pourquoi au Japon pratiquait-on le seppuku ?


Empereur Samouraï, Japon



Le seppuku (suicide rituel vulgairement appelé hara-kiri) était le sort que se réservait le samouraï s'il échouait dans son honneur.


C'est un samouraï, Minamoto no Tametoma (1139-1170), qui, le premier, adopta le seppuku plutôt que de se rendre à l'ennemi.


Il aurait pris exemple sur les femmes chinoises qui, accusées d'avoir eu une relation adultère, s'ouvraient le vendre afin de prouver leur innocence.


L'équivalent, chez les femmes japonaises de haut rang, était le jigai. La pratique du seppuku devint indissociable du Bushido, le code d'honneur du samouraï.



0

samedi 24 janvier 2015

Le métier de Géologue

Dernière modification :

LA GÉOLOGIE

Géologie, carrière


La géologie est la science de la Terre (en grec  γη  ) signifie Terre). Le géologue étudie la Terre telle qu'elle est aujourd'hui et tente d'en reconstituer l'histoire. Il s'intéresse à tous les aspects de cette histoire, aux changements de relief, aux formes de la vie, aux climats, à la façon dont les montagnes s'usent et dont les boues se déposent sur les fonds océaniques.

Emblème de la géologie


Malheureusement, le géologue ne peut étudier directement que la surface de la planète. Les mines les plus profondes ne sont que des piqûres d'épingle dans la mince couche extérieure du globe terrestre. Les méthodes physiques apportent cependant au géologue des renseignements indirects, qui lui permettent d'élaborer des hypothèses sur la structure profonde de la Terre ; mais l'objet principal reste les roches et les processus qui les ont affectées.

Il y a deux raisons essentielles pour lesquelles l'homme étudie les roches : d'abord, la simple curiosité scientifique le pousse à s'interroger à propos du monde sur lequel il vit et à propos de son passé ; ensuite, la recherche des matériaux nécessaires aux activités économiques actuelles (sources d'énergie, minerais, etc.) est d'une importance capitale pour l'humanité.

Un géologue est souvent un découvreur envoyé, dans des régions peu connues, à la recherche de substances utiles; ces régions peuvent être recherche de substances utiles; ces régions peuvent être extraterrestres : le vol Apollo 17 (en 1972) a constitué la première phase véritable de l'exploration scientifique de la Lune. Le travail du géologue consiste d'abord à observer et à décrire.

La meilleure façon de rapporter ces observations est l'établissement d'une carte géologique, où sont localisés les différents types de roches rencontrés sur le terrain. Après cette première approche d'une région, l'étude des éléments qui la constituent se poursuit au laboratoire. Le travail d'exploration et de cartographie n'est jamais terminé, même pour les pays les plus étudiés.

Les ouvrages humains, ouverture de routes ou de tunnels, mettent à jour de nouvelles couches de terrain ; en outre, toute observation est liée aux connaissances théoriques que nous avons : l'homme observe plus avec son entendement qu'avec ses yeux, et telle région cartographiée peut révéler des faits nouveaux que nos prédécesseurs, moins bien équipés, n'avaient pu prendre en compte. Ainsi, en France, où le Service de la carte géologique existe depuis plus de cent ans, des portions du territoire sont remises à l'étude pour la couverture géologique du pays, au 1/50 000e.

Les aspects purement économiques de la géologie comprennent plusieurs parties : la recherche de minerais, métalliques ou non, la recherche de sources d'énergie, l'étude des eaux courantes et souterraines.

L'expertise pour les grands travaux (ponts, barrages, etc) se développe, des sommes d'argent considérables ayant été dépensées en vain pour des ouvrages d'art mal situés géologiquement et donc inutilisables. Partant du travail de terrain, lorsque les roches d'une région ont été étudiées, les fossiles déterminés, les structures expliquées, il émerge un récit cohérent de l'histoire de cette région, dont le début remonte souvent à plusieurs centaines de millions d'années.

Ainsi on arrive, de proche en proche à retracer l'évolution de la Terre jusqu'à nos jours. C'est là que se situe, sans doute, au-delà de ses aspects appliqués, le grand apport de la géologie à l'homme : lui montrer que la Terre est en perpétuel changement, que les montagnes se forment et s'érodent, que les mers envahissent les continents ou s'en retirent, que des océans s'ouvrent, que les roches s'altèrent pour donner d'autres roches, que les plantes et les animaux évoluent et se transforment donnant naissance à de nouvelles espèces.

Tous ces processus sont lents (le temps géologique s'évalue en millions d'années) et donc peu perceptibles à l'échelle humaine. Pendant très longtemps, on a pensé que le monde que l'on voyait était fixe et immuable, toujours identique à lui-même. Les fondateurs de "l'histoire naturelle", s'ils admettaient la possibilité de changements, les imaginaient sous la forme de cataclysmes dévastateurs permettant à un mode fixe de succéder à un autre monde fixe.

La géologie moderne apporte une vue dynamique de l'histoire de la Terre. Les roches ont enregistré un grand nombre des évènements survenus sur la planète depuis sa formation ; c'est à la lecture de cet enregistrement que s'applique le géologue.




Articles en rapport :
La géologie







0

mercredi 24 décembre 2014

Bonnes fêtes de fin d'année pour Vous et vos proches

Dernière modification :







Noël me rappelle toujours mes blogs et parmi ceux-ci ErhabenMaya qui est l'une de mes plus précieuses realisations.

Depuis mon dernier article racontant la marque Dim, vous avez pu aussi ouvrir les posts similaires concernant le monde des marques. Mais les catégories en géologie vont reprendre. Dans un récent sondage, j'ai pu lire que des rubriques sur ce sujet vous passionnaient.

J'espère que vous passerez de bonnes fêtes dans votre famille, à travers vos blogs, vos écrits, les blogueurs chez lesquels vous aimez vous rendre et correspondre.

Vous avez vraiment de la chance de vous trouver sur la plateforme Blogger. Plateforme magnifique, au référencement Google optimal, qui allie technicité et simplicité ; privilégiés vous êtes !  Elle est surtout et pardessus tout, extrêmement bien faite. D'une forme gratuite, elle est sans pub si vous n'en souhaitez pas sur votre blog. Il semble qu'elle soit unique.

Et je ne me sens certainement pas la seule à y croire en ce soir de fête.

En vous remerciant encore de la fidélité pour ce blog ErhabenMaya,

Que la magie de Noël vous apporte bonheur et joie dans votre vie pour Vous, votre famille et vos Amis.
 
 

ErhabenMaya vous souhaite un merveilleux Noël.
 
 



Le Webmaster, Maya


0

vendredi 24 octobre 2014

En favori

Dernière modification :



Le clos des Jeubés


Le clos des Jeubés




Le blog de Jacqueline Rizet Caron avec ses amis de la maison, à juste titre, dans son blog, ils semblent  bien être les amis de sa maison !

Voici un texte très à propos émanant d'Arthur Schopenhauer qui parle des animaux. Le chien est certainement le meilleur ami de l'homme dont il est totalement dépendant.



"Une proclamation de la si précieuse Association munichoise pour la protection des animaux, datée du 27 novembre 1852, s'efforce avec les meilleures intentions ud monde de promulguer les "ordonnances prêchant la protection des animaux" tirées de la Bible et cite : Proverbes de Salomon 12,10 ; Siracide 7,24; Psaume 147,9; 104,14; Job 34,41; Matthieu 10,29. Mais ce n'est là que pia fraus (pieux mensonge) qui escompte que l'on ne lira pas ces passages : seul le premier, très connu, dit quelque chose qui convient ici, bien qu'insuffisant : les autres parlent bien d'animaux mais non pas de ménagements à leur égard. Et que dit ce passage ? "Le juste a pitié de son bétail." - "Pitié!" - Quelle expression ! On a pitié d'un pécheur, d'un criminel; mais pas d'un animal innocent, fidèle, qui nourrit souvent son maître et ne reçoit en retour qu'un maigre fourrage. "Pitié!" Ce n'est pas de la pitié mais de la justice dont on est redevable à l'animal.



"De la justice" oui c'est tout-à-fait vrai et non pas de la pitié, les journaux abondent de mauvais traitements ou tout simplement d'indifférence envers eux. Ce n'est pas simplement une question de vérité, mais de morale.

Aimons-les.


Merci au blog du Clos des Jeubés, webmaster Jacqueline Rizet Caron,  de le rappeler.







0

lundi 15 septembre 2014

La vierge noire : iconographie et origines

Dernière modification :


Les Vierges noires sont des statues de la Vierge Marie du Moyen Âge, véritables rencontres avec la divinité. La plus célèbre est Notre Dame de Rocamadour. Mais, le problème des origines, c’est le nombre considérable de pourquoi ? Comment venir prier la Vierge, en pèlerinage, dans un site aussi sauvage, loin de tous les centres habités ?

Il n'existe aucune certitude historique sur les origines. Pourquoi une Vierge noire ? La survivance d’un symbolisme chrétien exigeant la couleur noire ? Dans Rocamadour, est "roca", une hauteur féodale, à l'époque, fortifiée, etc., ou bien faut-il attribuer la légende historique médiévale à l’Amadour du Roc ? Nous ne savons rien, avant le XIIe siècle, de Rocamadour. Les métamorphoses Dans la chapelle, même si beaucoup d’éléments spirituels de la symbolique des Vierges romanes restent inconnus, cette coloration noire se contemple encore. Celle qui a accueilli huit siècles d'espérances, soucis, douleurs des femmes et hommes venus prier à Rocamadour. Une pénombre fumeuse. La chapelle ne possède plus, depuis l’agrandissement du XIXe siècle, que deux murs : le méridional et mur du chevet à l’est. Précisions utiles pour l'iconographe, elles aident à mieux prendre conscience de l’exiguïté des lieux dans lesquels, des heures et des heures, les pèlerins levaient les yeux vers la statue que la lueur vacillante des cierges faisait scintiller.

La Vierge est noire, mais belle


Notre Dame, au-dessus de l’autel, n’a plus l’allure énigmatique ni l’expression mystérieuse des Vierges romanes décorées. Elle a souffert des injures du temps, de l’histoire, mais conserve un discret sourire d’une indicible bonté que ne parviennent à atténuer la rudesse des traits, l’hiératisme brutal de l'attitude.

L'enfant Dieu


La Vierge fût conçue de majesté divine et vous voyez un enfant à des allures de vieillard. Elle a été taillée par un artiste au XIIe siècle dans un bloc de bois très dur. Il a sculpté l’enfant qui trône sur son genou gauche dans un autre morceau de bois. Le siège est comme un reliquaire, un trou, à la base en alvéole. Revêtu de minces feuilles d’argent, l'enfant devait tenir un sceptre. Et des couronnes dorées récentes sont un ersatz à celles qu’avait offertes le pape, Pie IX en 1853.

Les ocres du couchant


Le soleil va se coucher, derrière les plissements sombres des Causses, par-dessus la vallée de la Dordogne. Elle va passer. Tenez-vous sur la montagne. Saurez-vous vraiment l’entendre ?





1

jeudi 11 septembre 2014

Patchwork et couture, ce qu'il faut connaître

Dernière modification :


Par Anna (fils i teles) [CC-BY-2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons
Le patchwork est le "textile arts" de rassembler des morceaux d’étoffes, pour les coudre ensemble. La technique d’arrangement acquiert toute sa valeur, si nous ne mélangeons pas divers types de tissus, si nous utilisons les bons fils et les bons outils, avec le peu de matériel qu'elle requiert. Si nous procédons avec une bonne dose de réflexion, alors nous inventerons le plus beau des patchworks.

Le patchwork, un art de contrastes qui s’éclairent
Les vocations et les chutes

Vers la fin du XVIIIe siècle une idée naquit, celle d’utiliser des chutes de tissus, pour les transformer en couvre-pieds. On pliait alors le tissu, et on le découpait en formes géométriques. De nos jours, avec la couture, nous disposons d’une abondance de tissus divers, et les chutes sont variées.

Un chemin à la rencontre de l'art

L’artiste en patchwork recyclant les bouts de tissu minuscules et le collectionneur tirant profit des chutes ont facilité le chemin. Tel le jeu de lumière obtenu, si on dispose le velours côtelé, dans des directions variées !

Les obstacles à éviter
Le grand mélange

Il est conseillé d'employer les mêmes types et épaisseurs de tissus. Éviter les étoffes trop moelleuses ou qui s’effilochent, tels les tissus en fibres artificielles. Le tissu pur coton convient. Avec la patience et l’expérience, la gamme se diversifiera. Avec les lainages légers, les tweeds fins et les soieries, le patchwork deviendra plus élégant !

Pas d'anarchie

Pour un beau rendu, il ne suffit pas d’assembler n’importe comment. Chaque pièce doit relier une place déterminée dans le motif, chaque bout de tissu doit être adéquat. Une pièce de tissu à pois sera taillée avec le pois au centre. Certains patchworks n’ont pas l'éclat des autres, en raison de la monotonie des couleurs. Au contraire, il faudra choisir des tissus clairs, moyens et sombres : des cotons écrus et pièces de tissus blancs, en contrastes.

Le matériel à utiliser
Les fils
Le fil à coudre doit être fin et corrélatif au tissu employé. Le coton (nº 50) est le plus solide. On peut n’employer que du blanc ou noir, si les pièces sont de dominante sombre ou intercaler un fil assorti ou du coton mercerisé de couleur, aux pièces déjà assemblées. L'assemblage des pièces de soie nécessite un fil, en soie pure. Celui des tissus synthétiques ou mélanges, un fil synthétique. Pour les faufils, employer une soie qui ne laisse pas de traces.
Les aiguilles
Les aiguilles fines ou à broder nº 8/10 sont conseillées. Choisir l’aiguille, en fonction du fil et les épingles en laiton ou acier. Utiliser des ciseaux aux bouts pointus pour tailler les morceaux de tissu, prévoir une autre paire, voire un cutter, réservé au découpage du papier.
Le patchwork est contraire à la couture-passion et broderie-application, où l’on peut utiliser tous les tissus, transparents, opaques, rêches, lisses, mais il reste le préféré de l'artiste textile, en raison de son originalité.




2

mercredi 10 septembre 2014

Comment réparer une fermeture éclair

Dernière modification :


Par DemonDeLuxe (Dominique Toussaint) (Travail personnel) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) ou CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/)], via Wikimedia Commons


Réparer une fermeture éclair de pantalon cassée ? Quel ennui ! Et pourtant… quand la technique est là, c’est d’une simplicité absolue. Voici deux méthodes imparables pour remplacer une fermeture éclair en un tour de main. Selon l'endroit où elle s'ouvre, soit vous la disposez "sous patte", soit simplement bord à bord.


Pose de fermeture sous patte

Une fermeture est sous patte lorsqu’un bord de l’ouverture la recouvre et la dissimule de sorte que seule une piqûre est apparente. Elles sont habituellement montées dans les pantalons.


1ère étape


Les fermetures à glissière peuvent être posées de plusieurs manières. Le type et l'emplacement vous orienteront pour le choix de la méthode.
Réglages recommandés :
  • Sélecteur modèle point : droit.
  • Largeur point : nulle.
  • Pied-presseur : ganseur.
  • Plaque aiguille : point droit ou universel.
Si la fermeture à glissière est à gauche de l’aiguille, le côté gauche de la semelle pied-ganseur est placé sur la jambe.
Si la fermeture est à droite de l’aiguille, le côté droit de la semelle pied-ganseur est placé sur la jambe.

2ème étape

Faufilez ensemble l’ouverture de la fermeture à la machine sur la ligne de couture et pressez le dépassant ouvert.
Attachez le côté gauche du pied à semelle étroite au talon.


3ème étape

  • Sur l’envers du travail, bâtissez l’autre côté de la fermeture au bord du ruban en traversant les trois épaisseurs, ruban, couture et vêtement.
    Cousez la fermeture à glissière en dépassant de bas en haut.
    Fixez le côté droit de la semelle du pied ganseur sur la jambe.
    Fermez la fermeture à glissière et tournez les mailles vers vous.
    Surpiquez le côté déjà fixé, le long des mailles de la fermeture (très au bord). Observez bien l’illustration pour réaliser cette étape.


4ème étape

Retournez le vêtement sur l’endroit, attachez le côté gauche de la semelle du ganseur et piquez la fermeture en commençant dans le bas et suivant le bâti servant de guide comme illustré.

Pose de fermeture bord à bord

1ère étape

  • Bâtissez l’ouverture et repassez couture ouverte.
    Posez la fermeture, l’envers vers vous.
    Piquez le premier côté comme illustré.


2ème étape

  • Bâtissez la fermeture sur l’envers, le long des bords du ruban.
  • Retournez l’ouvrage sur l’endroit, piquez tout autour en suivant le bâti.
  • Piquez à 6mm des dents.
  • Retirez les fils de bâti.

 

Une astuce

Si vous préférez coudre les fermetures à glissière à la main sans vouloir renoncer aux piqûres, surpiquez d’abord les bords de la fente. Monter une fermeture éclair à point arrière est possible, s'ils sont effectués sur la ligne de piqûre. Mais je le déconseille. Rien ne vaut les coutures soignées d'une machine à coudre.


(c) photographie : Par DemonDeLuxe (Dominique Toussaint) (Travail personnel) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) ou CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/)], via Wikimedia Commons




1

lundi 8 septembre 2014

Comment bien choisir son vêtement de travail

Dernière modification :
Costume


La mode est extravagante. De tout temps, les vêtements, les bijoux, les eaux de toilette ont permis à ceux qui n’avaient pas d’autres moyens de se singulariser, de donner libre cours à leur imagination. Mais dans le monde du travail, supposons qu’il vous soit donné de jeter une pierre de plus pour gravir certains échelons, il est très important d’en définir certaines règles suprêmes.

L’art de rester naturel

A chacun son style ! Un responsable de grand magasin peut tout à fait adopter le jeans s’il le porte avec élégance (chemise blanche, chaussures habillées).
Un cadre supérieur aussi, à condition de le porter avec un superbe ensemble, veste, chemise assortie de la cravate restée toujours universelle. Le tout soumis au principe d’une propreté irréprochable cela va de soi.
Ce qui est vrai dans la vie privée, l’est encore plus dans une entreprise où vos collègues et supérieurs n’ont pas à supporter une tendance au laisser-aller.

Avoir de la cohérence

Il est évident qu’un technicien de surface ne va pas travailler en smoking Hugo Boss. Le poste occupé et le type d’entreprise dans laquelle vous travaillez conditionnent directement votre tenue.
A partir du moment où vous êtes en relation avec l’extérieur, adopter le costume qui semble adéquat. Il l’est moins dans les entreprises comme l’industrie, où, en dehors du personnel d’encadrement, chacun adopte une tenue plus décontractée.

Esthétisme et bon goût


Soyez critique envers vous-même. Les hommes n’ont aucune ressource, condamnés qu’ils ont à porter chaque jour un pantalon et une veste (avec pull ou chemise/cravate selon le cas). Ils veilleront malgré tout aux petits détails "qui changent tout".

Devoirs des hommes en matière d’habillement au travail

Messieurs, ayez le réflexe de coordonner la couleur de vos chaussettes à celle de votre cravate (que vous aurez toujours sous la main en cas de besoin si vous ne la portez pas en permanence).
Si vous possédez un caractère original, si votre fonction vous y autorise, vous pourrez même adopter le nœud papillon (régulièrement, si vous voulez en faire une partie intégrante de votre personnalité).
Coordonnez donc aussi la couleur de vos chaussures à celle de vos vêtements : noire pour les costumes noirs ou gris, marron ou bordeaux pour les autres tenues.

En conclusion

Tous ces conseils sont la nature du bon sens. Avec une dose d’observation et deux de sens critique, vous parviendrez à vous composer un look en parfaite adéquation avec votre personnalité et celle de l’entreprise.
Un dernier conseil : n’essayez pas de copier le collègue ou le supérieur, ce qui lui sied à merveille ne vous ira pas forcément !




0

vendredi 5 septembre 2014

La liberté des uns, celle des autres

Dernière modification :


 

La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres




Femme porteuse d'un haïk

 

Le Haïk est un voile blanc porté par les femmes Algériennes de générations en générations. Il entoure le visage comme sur la photographie, vous pouvez vous-même essayer d'habiller le vôtre d’un voile identique en le tenant par le pouce et l’index. Il peut être beau à condition d’être bien mis en valeur par celle qui le porte. La voilette qui l’accompagne s’appelle laädjar. Bien que le Haïk ait pratiquement disparu, sauf chez une minorité de femmes, le voile a toujours été dans l’Algérois, la tenue typique des femmes.

Retour du Haïk. A l’heure où en France le port du voile fait polémique, on lit dans la presse Algérienne que le Haïk traditionnel, serait de retour. Pourtant, Hidjeb et djellaba se sont substitués au Haïk car, si l’on en croit beaucoup de femmes gênées dans leur mouvement des mains par ce voile, il manque de praticité. Il semblait mort et enterré, en fait, c’est faux : ce symbole de l’Algérie, ou haïk traditionnel, renaîtrait de ses cendres. Dans la rue de la Lyre (z'niqet l'aârayes), selon le quotidien de presse, Soir d’Algérie, quelques commerces spécialisés dans les articles de la mariée seraient même tout-à-fait en rupture de stock.

Les constatations de Monsieur Abada. Monsieur Abada est spécialisé dans la vente d'articles traditionnels et il tient une boutique dans la rue Bouzrina. Voici ce qu’il révèle au journal : «En effet, le haïk et son corollaire l'aâdjar reviennent en force. Les femmes renouent avec le voile ancestral après l’avoir abandonné durant les années noires au profit du hidjab. Plus particulièrement les anciennes Algéroises, la soixantaine et plus, qui sont restées fidèles au haïk de leurs aînées. D'ailleurs, elles en possèdent deux en général. L'un en tergal pour tous les jours et l'autre en soie. Le fameux "hayak m'rema" pour les fêtes et autres heureux événements ».

Le trousseau de la jeune mariée. L’enseigne «A la Rose Blanche», est un autre magasin spécialisé dans les articles de mariées. Toujours selon le reportage de Sabrinal, sur place, dans la rue Vialar, perpendiculaire à la rue Bouzrina, ex-la Lyre, la vendeuse s’explique : «Cela fait quatre ans que je suis derrière ce comptoir ! et je peux affirmer sans l'ombre d'un doute que je vends de plus en plus de haïks et de voilettes. D'une telle façon, que je dois régulièrement relancer la commande auprès de mes fournisseurs.

Les prix. De nos jours, les mariées préfèrent sortir de chez elles avec le haïk plutôt qu'avec le burnous. Même les femmes qui portent le hidjab achètent un haïk qu'elles portent spécialement pour se rendre dans une fête ». Un m'rema pure soie coûte 7 200 DA. Le haïk demi-soie revient à 6 200 DA. Le plus simple c'est le haïk en tergal qui vaut environ 2 000 DA. Il n’existe qu’une seule couleur pour les voilettes, le blanc. Les voilettes cousues sur de l'organdi de Suisse coûtent 250 DA et l' aâdjar travaillé au crochet et monté sur du nylon est à 200 DA. Un travail cousu main.
La renaissance du traditionnel haïk rappellera sa blancheur d’antan à Alger la blanche. Le pays voit d'abord son propre intérêt, si modeste et immédiat soit-il, il y pensera avant tout pour perpétuer la tradition. Si le cœur perçoit ce que l’œil ne voit pas, alors la polémique qui fait rage en France va continuer. Nous sommes dans une démocratie et le Haïk perdure. Comment une femme peut-elle se débarrasser aussi facilement d’une identité qui lui est propre, d'une culture ? Les choses ne prennent de valeur que dans leur contexte et le contexte du haïk est une Société où la femme avait un rôle différent à jouer de celui qui lui est assigné à nos jours. Alors le fait qu’elles y tiennent encore, dans la composition de leur trousseau est le signe d’un attachement ancestral qui représente une bien belle chose finalement.

Sources : Selon les informations du blog Ghadames, blog : Les mots.

Remerciement à lui de nous les faire partager.



0

Articles ErhabenMaya que vous aimez :

La Science n'a pas de patrie (Louis Pasteur)

                                                                                                                               

Contacter le webmaster

Nom
E-mail *
Message *

Popular Posts